Sélectionner une page

Depuis 2008, la créatrice Frédérique Leclercq puise son inspiration dans l’univers du prêt à porter, du voyage et de la nature. Pour sa marque de bijoux, elle choisit le nom du graminé Oyat qui pousse sur les dunes du littoral atlantique, herbe soyeuse, souple et fine, utilisée pour la fixation des dunes de sable.

Issue d’un berceau d’artistes avec son père et son grand-père architectes, façonnée par la fantaisie paternelle, sa vie en Asie puis en Italie et ses nombreux voyages de l’Amérique Latine à la Nouvelle Zélande, Frédérique Leclercq aime créer, composer au grès de ses envies et de ses émotions. Après dix années passionnantes dans le métier d’acheteuse textile, elle consacre tout son temps à la création pure et joue avec une multitude de composants pour fabriquer ses premiers bijoux. Des métaux dorés à l’or fin, des rubans de coton colorés, des fils lamés, des pierres facettées, polies, semi-précieuses, des formes ludiques et rondes pour toucher la féminité et la légèreté des femmes